•  

     

     

    Près d'une Mère, oh ! c'est le doux bonheur
    Qu'on goûte en paix dans cette triste vie ;
    À ses côtés un pauvre enfant oublie
    Sa pauvreté, sa peine et son malheur ;
    On se confie à sa voix douce et chère,
    À son amour, à ses soins, à ses vœux :
    Toujours, toujours on vit calme et joyeux
    Près de sa Mère.

    Près d'une Mère, oh ! c'est le doux plaisir
    Que sur la terre un cœur aimant éprouve ;
    Dans le malheur c'est elle qui nous trouve
    Ces mots charmants qui parlent d'avenir !
    Quand à Marie elle fait sa prière,
    Elle redit le nom de son enfant :
    Toujours, toujours on a le cœur content
    Près de sa Mère.

    Près d'une mère, oh ! c'est le plus grand bien !
    Dans la douleur sa voix est un dictame,
    Elle adoucit tous les maux de notre âme ;
    Dans la misère, oh ! c'est un doux soutien,
    Son regard chasse une pensée amère,
    Comme à sa voix le bonheur est nouveau
    Toujours, toujours l'avenir paraît beau
    Près de sa Mère.

     


    4 commentaires
  •  

     

    En regardant  des photos jaunies

    Cette petite fleur en couronne m'a dit

    Avant j'étais le symbole de la pureté

    Aujourd'hui que suis-je  un savon parfumé

     

    Moi dont le parfum suave a fait basculé

    Des destins ,des générations de vierges effarouchées

    Qui ne connaissaient que les mains d'un homme

    Et qui supportaient en silence une vie monotone

     

     

    Fleur d'oranger ne soit pas triste, tu es

    Et restera cette fleur qui laisse mon linge frais

    Dans nos salle de bains tu es la douceur du passé

    Et tu fais même aujourd'hui de la publicité

     

     

    Dans notre société on appelle cela la consommation

    Si tu devais servir pour les vierges sans boulot tu serai

    Le mariage n'a plus la même détermination

    De nos jours on essaye sa chaussure avant de l'acheter

     

     

    JE ME SUIS BIEN AMUSEE,

    Passez une bonne journée

    Douce Fleur d'Oranger
    Doux parfum oublié
    Ayant pour seul écrin
    Ton mouchoir de satin


    4 commentaires
  •  

    Elle a du mal à enfiler ses vêtements 

    Les ecchymoses sur ses épaules et sur son dos 

    Sont la pour montrer combien la violence a été grande 

    Demain le fond de teint camouflera un peu 

    Les bleus de son visage tuméfié

    Elle se regarde dans son miroir et pleure 

    Elle ferme les yeux et revois la scène terrible 

    Où les coups se sont abattus sur elle 

    Elle veut chasser  ces moments douloureux de sa mémoire 

    Ceux seront les derniers, Promis elle va s'améliorer

     

    Il reviendra celui qu'elle a connu, si tendre, si gentil 

    Pour l'instant elle va être confrontée

    Aux questions qui vont pleuvoir sur elle 

    A la vue de ce visage tuméfié

    NON je me suis cognée,  ou non je suis tombée 

    Elle continue son train-train, vaque à ses occupations 

    En essayant d'éviter le miroir qui l'interpelle 

    La soupe sera moins salée ce soir 

    Pour éviter de le mettre en colère 

    Ne pas déclencher  une nouvelle crise  

    Mais voila  ce soir la poubelle n'est pas sortie 

    Normal elle a mérité les coups 

    Elle va devoir panser à nouveau ses blessures 

    Demain sera un autre jour , un jour meilleur 

    Promis  je vais m'améliorer  !!!!!

     

     

     


    3 commentaires
  • À peine la journée commencée et ... il est déjà six heures il faut rentrer
    À peine arrivé le lundi et c'est déjà vendredi.
    Et le mois est déjà fini. 
    Et l'année est  presque écoulée.
    Et déjà 40, 50 ou 60, 70 ans de nos vies sont passés.
    Et on se rend compte qu’on a perdu nos parents, des
    amis.
    Et on se rend compte qu'il est trop tard pour revenir en
    arrière ...
    Alors... Essayons malgré tout, de profiter à fond du temps qui nous reste...

    N'arrêtons pas de chercher à avoir
    des activités qui nous plaisent...
    Mettons de la couleur dans
    notre grisaille...
    Sourions aux petites choses de la vie qui
    mettent du baume dans nos cœurs.

    Respirer l'odeur d'une fleur, sourire à une personne inconnue, lire nos blogs chaque jour, regarder le ciel bleu 
    Et malgré tout, il nous faut
    continuer de profiter avec sérénité de ce temps qui nous reste.
    Essayons d'éliminer les "après" ...
    Je le fais après
    ... Je dirai après ... J'y penserai après ...
    On laisse tout  pour plus tard comme si "après" était à nous.
    Car  ce qu'on ne comprend pas, c'est que :
    Après, le café se  refroidit ...
    Après, les priorités changent ...
    Après,
    le charme est rompu ...
    Après, la santé passe ...
    Après,
    les enfants grandissent ...
    Après, les parents vieillissent
    ...
    Après, les promesses sont oubliées ...
    Après, le jour devient la nuit ...
    Après, la vie se termine ...
    Et  après c’est souvent trop tard....
    Alors... Ne laissons rien  pour plus tard...
    Car en attendant toujours plus tard,
    nous  pouvons perdre les meilleurs moments,
    Les meilleures expériences,
    Les meilleurs amis, La meilleure famille...
    Le jour est  aujourd'hui...
    L'instant est maintenant...
    Nous ne sommes plus à l'âge où nous pouvons nous permettre de reporter
    à demain ce qui doit   être fait tout de suite.

     


    6 commentaires
  • A mon amie Chantal 

    Pour toi je veux être forte pour t'aider dans ta peine 

    Et pourtant mes larmes roulent en écrivant 

    Ton grand amour vient de te quitter ,alors que vous faisiez des projets 

    Pourquoi la vie peut-elle être si cruelle 

    Après avoir tant souffert Stéphane à lutter vaillamment

    Je me souviens  lorsqu'il a reçu le diagnostic il y a plus d'un an 

     Il m'a dit mais pas question que le crabe est ma peau en riant

    L'opération fut une réussite, sa chimio ,ses rayons ,il a encaissé

    Gardant pour lui ses douleurs , nous souriant  pour ne pas nous ennuyer 

    Nous avons garder nos habitudes de discuter de tout, sauf de maladie 

    Mais ayant eu ce mal je savais ce qu'il pouvait endurer 

    Votre amour a joué un grand rôle , tu as su l'entourer sans l'étouffer 

    Tu as su te taire et respecter ses silences , ses humeurs de tant à autres 

    Ses enfants furent eux aussi fabuleux ,continuant à parler boulot

    Demandant des conseils, l'incluant dans leurs projets pour cet été 

    Oui il allait mieux ,fier de t'avoir à son bras à nouveau en se promenant  

    Reprenant le gouts des blagues ,du scrabble ,de la lecture 

    Jeudi nous parlions d'aller un weekend aux Bouillouses 

    Vous vous moquiez de moi pour mes piètres talents de randonneuse

    Et voila un infarctus te l'a pris par surprise ,nous laissant tous pantois 

    Ma douce amie , ta peine me fait souffrir , tu es groggy, muette d'effroi 

    J'aimerai prendre un peu de ta douleur , mais elle t'appartient 

    Je sais qu'il faut  te laisser faire ton deuil, c'est difficile mais utile 

    Je respecterai ce temps , mais je serai la pour toi, 

    Mardi matin je serai avec vous pour la cérémonie d'adieu 

    Et pour toi commencera le temps de la solitude ,parce que personne 

    Ne pourra remplacer celui qui t'a tenu compagnie 35 années 

    J'avais besoin de mettre des mots 


    5 commentaires